Emancipation économique des femmes

"Grâce à la formation en entrepreneuriat dispensée par CARE, j'ai acquis les compétences nécessaires pour mieux gérer mon entreprise. J'ai également appris à mieux dialoguer avec les clients et à commercialiser mes produits. CARE m'a également accordé un prêt de 1 500 Francs Suisses pour renforcer mon plan d'affaires... Je suis très reconnaissante de l'opportunité que CARE m'a donnée. Cela m'a responsabilisée et a construit ma carrière."

Omayma Nouiraldeen, 26 ans, Sanaa, Yémen

Emancipation économique des femmes

Des programmes de microfinancement aux projets de distribution innovants, CARE a appris au fil des années à exploiter la puissance des entreprises inclusives pour stimuler le développement. Ces efforts sont aujourd’hui renforcés par la stratégie de CARE visant à promouvoir la création de marchés et le développement des entreprises. Nos compétences et notre expérience uniques nous permettent de développer des solutions de chaîne d’approvisionnement inclusives qui comblent le fossé entre les économies informelles et formelles. Avec un soutien approprié, ces entreprises passerelles peuvent devenir de puissants partenaires et des vecteurs de changement dans des domaines où les marchés sont sous-développés ou impliquent d’importantes lacunes.

Associations villageoises d’épargne et de crédit

Les associations villageoises d’épargne et de crédit de CARE (VSLA) sont intégralement basées sur l’épargne des membres et les intérêts des prêts ; elles ne reçoivent aucun investissement direct de CARE. Cependant, leurs membres reçoivent une formation intensive de notre part en matière de dynamique de groupe, de gouvernance et de gestion de l’argent. Cette formation permet aux groupes de devenir autosuffisants, de se développer et même d’établir et de former d’autres groupes.

L’approche VSLA présente des caractéristiques uniques qui en font un outil puissant à la fois pour une plus large inclusion financière et pour le développement :

  • Elle est simple et s’adapte facilement à des membres analphabètes du groupe.
  • Elle favorise la solidarité et l’apprentissage au sein du groupe et permet de résoudre les problèmes de développement communautaire.
  • Elle ne repose sur l’injection d’aucuns fonds extérieurs.
  • Elle ne nécessite aucune infrastructure physique.
Depuis 1991, CARE a aidé à la création de plus de 203 000 associations villageoises d’épargne et de crédit dirigées par des femmes dans 27 pays africains, qui sont ainsi au service de près de 5 millions de membres.