Notre approche

Notre approche

À travers nos interventions, nous cherchons à lutter contre les causes sous-jacentes de la pauvreté et de l’injustice sociale afin d’instaurer des changements durables dans la vie des personnes pauvres et vulnérables. Nos programmes se concentrent sur trois causes sous-jacentes de la pauvreté et de l’injustice sociale :

  1. l’inégalité entre les sexes ;
  2. la mauvaise gouvernance et les relations de pouvoir inégales ;
  3. les crises humanitaires et les changements climatiques.

Pour y parvenir, nous nous efforçons de renforcer l’égalité entre les sexes, faire entendre la voix des femmes, promouvoir la gouvernance inclusive et favoriser la résilience.

 

Renforcer l’égalité entre les sexes et faire entendre la voix des femmes

Notre travail vise à autonomiser les femmes et les filles, et à impliquer les hommes et les garçons dans le but de promouvoir l’égalité entre les sexes dans le monde entier. Nous travaillons particulièrement à faire entendre la voix des femmes et des filles afin qu’elles puissent exercer une influence et prendre des décisions qui les concernent.

Notre mission consiste également à

  • aider les femmes à obtenir et faire valoir leurs droits humains, notamment le droit des filles à l’éducation ;
  • travailler avec les acteurs locaux, en particulier les femmes, pour bâtir la confiance au sein de leurs communautés ;
  • promouvoir la voix des femmes dans les institutions et gouvernements locaux et nationaux, mais aussi au sein de la communauté internationale ;
  • prévenir les violences sexuelles et fondées sur le genre, telles que le viol et le harcèlement sexuel, et fournir assistance et conseils aux survivantes.

Gouvernance inclusive

La gouvernance inclusive veille à ce que les gouvernements et les instances publiques écoutent les préoccupations et les souhaits des populations marginalisées. Elle implique l’autonomisation des citoyens afin qu’ils participent aux gouvernements locaux et à la prise de décisions.

CARE promeut la gouvernance inclusive de trois manières :

  1. en autonomisant les populations pauvres et exclues afin qu’elles connaissent et défendent leurs droits et leurs intérêts ;
  2. en incitant les personnes qui détiennent le pouvoir, comme les gouvernements, les leaders traditionnels et le secteur privé, à se montrer plus responsables, à être plus réactives et à rendre des comptes ;
  3. en soutenant les communautés locales pour qu’elles fassent entendre leur voix, exigent des améliorations et encouragent les populations, en particulier les femmes, à participer aux institutions locales.

Résilience

Lorsqu’une communauté est résiliente, elle a plus de chances de réussir à sortir de la pauvreté.

Dans un contexte où l’imprévisibilité des changements climatiques, des catastrophes et des conflits s’accentue, CARE aide les communautés à se protéger elles-mêmes des catastrophes et urgences à venir. Nous aidons également les communautés à réagir aux catastrophes et aux urgences, et à se rétablir ensuite.

Favoriser la résilience est un élément central du travail de CARE. Construire la résilience va au-delà de la capacité à se rétablir après un choc ; il s’agit aussi de s’attaquer au contexte qui rend les populations vulnérables. C’est pour cette raison que nos programmes concernent également les causes sous-jacentes de la vulnérabilité, qui sont propres aux differentes populations et communautés.