Notre approche

"Quand nous nous sommes installés à Djambouroum, j'étais désespérée et je craignais de devoir fuir à nouveau. CARE nous a aidés à nous installer. Nous avons reçu des vêtements, des vaporisateurs, du savon, des sous-vêtements et des pots pour bébé. CARE a également construit un espace pour des enfants, où ils peuvent recevoir une aide psychologique pour surmonter leurs traumatismes."

Lami Mahamadou, 35 ans, mère de 6 enfants et réfugiée de Baga, Nigéria

Notre approche

CARE fait partie des premiers arrivés et des derniers partis lors d’une crise humanitaire. Nous répondons aux urgences d’aujourd’hui et aidons les populations à se préparer à celles de demain.

Nous aidons les populations à réagir et à se préparer aux catastrophes, mais aussi à s’en relever. Lors d’une catastrophe, nous nous coordonnons avec les autres agences humanitaires, les gouvernements et les organisations locales pour répondre aux nombreux besoins immédiats des populations touchées, en particulier les femmes et les filles. Si chaque intervention d’urgence est adaptée aux besoins de chaque situation, nous nous concentrons sur quatre secteurs humanitaires clés : nous veillons à ce que les populations aient suffisamment à manger, un toit au-dessus de la tête, de l’eau propre et des installations sanitaires appropriés, et à ce qu’elles reçoivent de l’aide en matière de santé sexuelle et reproductive.

Mais nous ne nous contentons pas de distribuer des biens ou de fournir des services : nous impliquons également les femmes et les hommes dans nos interventions. Ils travaillent à nos côtés en tant que bénévoles pour aider à la distribution d’articles de secours, sensibiliser aux bonnes pratiques d’hygiène ou encourager les communautés à s’entraider et à reconstruire leurs moyens de subsistance.

 

Priorité aux femmes et aux filles

Lorsqu’une catastrophe se produit, ce sont souvent les femmes et les filles les plus durement touchées. Pendant et après une crise, les femmes et les filles ne manquent pas seulement d’un abri et de nourriture. Elles sont également particulièrement vulnérables aux violences et à l’exploitation sexuelle. Les femmes enceintes et les jeunes mères ont des besoins sanitaires spécifiques qui, bien souvent, ne sont pas satisfaits. Les femmes deviennent fréquemment les seules personnes responsables de leurs familles sans pour autant avoir les moyens de les soutenir. Les catastrophes empêchent parfois les enfants, et notamment les filles, d’aller à l’école.

En travaillant avec les communautés touchées par des catastrophes naturelles et des conflits, CARE préserve la santé et la sécurité des femmes et des filles. Nous accordons une attention particulière aux femmes et aux filles lors de la distribution de nourriture et d’articles de première nécessité. Nous veillons aussi à ce que les filles aillent à l’école, sensibilisons aux violences faites aux femmes, fournissons des services de santé maternelle et enseignons aux mères les compétences dont elles ont besoin pour reconstruire la vie de leur famille. Lorsque les communautés commencent à se relever, CARE s’assure que les femmes et les filles ne soient pas perdantes et puissent accomplir leur potentiel.

 

Préparer l’avenir

Nous travaillons également avec les communautés pour les aider à se préparer à de futures crises. Ensemble, nous évaluons les risques, analysons les conditions météorologiques changeantes et mettons en place des plans d’évacuation. La préparation est la clé : elle permet de diminuer les risques et de réduire l’impact d’une catastrophe.

Se relever après une catastrophe prend du temps. Notre mission est accomplie lorsque les moyens de subsistance et les communautés sont préparés à de futures crises.